Nomenclature

Les facteurs de risques

Les facteurs de risques sont une composante essentielle à la compréhension et à l’explication du processus de production du handicap puisqu’elle recouvre des variables autant personnelles qu’environnementales nécessitant une nomenclature dont l’organisation est différente de celle proposée pour les déterminants environnementaux de la réalisation des habitudes de vie.

Un facteur de risque est un élément appartenant à l’individu ou provenant de l’environnement susceptible de provoquer une maladie, un traumatisme ou toute autre atteinte à l’intégrité ou au développement de la personne.

Ces facteurs de risques peuvent devenir des causes effectives qui entraînent une maladie, un traumatisme ou toute autre atteinte à l’intégrité ou au développement de la personne.

Les facteurs personnels

Les facteurs personnels correspondent à des caractéristiques intrinsèques appartenant à la personne, tels que l’âge, le sexe, l’identité socioculturelle, les systèmes organiques, les aptitudes, etc.

Les systèmes organiques : de l’intégrité à la déficience complète

Un système organique est défini comme un ensemble de composantes corporelles visant une fonction commune.

La nomenclature des systèmes organiques identifie donc les composantes de tout corps humain. L’intégrité correspond à la qualité d’un système organique inaltéré en fonction de la norme biologique humaine. Une déficience correspond au degré d’atteinte anatomique, histologique ou physiologique d’un système organique.

L’aptitude : de la capacité optimale à l’incapacité complète

Une aptitude est définie comme étant la possibilité pour une personne d’accomplir une activité physique ou mentale.

La qualité d’une aptitude se mesure sur une échelle allant de la capacité optimale à l’incapacité complète.

Les facteurs environnementaux : du facilitateur optimal à l’obstacle complet

Les facteurs environnementaux sont définis comme les dimensions sociales ou physiques qui déterminent l’organisation et le contexte d’une société.

La qualité l’environnement se mesure sur une échelle allant du facilitateur optimal à l’obstacle complet. Un facilitateur correspond à un facteur environnemental qui favorise la réalisation des habitudes de vie lorsqu’il entre en interaction avec les facteurs personnels. Un obstacle entrave de la même façon la réalisation des habitudes de vie.

Les habitudes de vie : de la pleine participation sociale à la situation de handicap totale

Une habitude de vie est définie comme une activité courante ou un rôle social valorisé par la personne ou son contexte socioculturel selon ses caractéristiques (âge, sexe, identité socioculturelle, etc.). Les habitudes de vie ou la performance de réalisation en situations de vie sociale assurent la survie et l’épanouissement d’une personne dans sa société tout au long de son existence. La qualité de réalisation d’une habitude de vie se mesure sur une échelle allant de la pleine participation sociale à la situation de handicap totale.

info@gravir.net | Adresse : rue Papenkasteel, 144, 1180 Bruxelles | Tél. 0032 2 374 24 18 | Réalisation du site : Vertige