RIPPH

Réseau International du Processus de Production du Handicap

Dr Patrick Fougeyrollas, Ph.D. (anthropologie) est directeur scientifique de l’Institut de réadaptation en déficience physique de Québec (IRDPQ) reconnu Institut universitaire depuis mai 1995. Il est coordonnateur scientifique du Consortium de recherche en réadaptation de l’Est du Québec (CORREQ) et professeur associé au Département de réadaptation de la Faculté de médecine de l’Université Laval. Il est membre du Comité d’experts de l’OMS et du Conseil d’Europe et président du Comité québécois et de la Société canadienne sur la CIDIH. http://www.ripph.qc.ca

Champs de recherche :

Modèles conceptuels et classifications reliées aux causes et conséquences des maladies et traumatismes. Développement d’instruments de mesure des habitudes de vie (situations de handicap) et de la qualité de l’environnement physique et social. Evaluation des résultats et mesures de progression (aptitudes, incapacités, participation sociale et obstacles/facilitateurs environnementaux). Histoire, développement et planification des politiques reliées aux personnes ayant des incapacités. Facteurs d’identité et représentations socioculturelles dans le processus de production du handicap.

1. « Révision de la proposition québécoise de classification : PROCESSUS DE PRODUCTION DU HANDICAP » par Patrick Fougeyrollas, René Cloutier, Hélène Bergeron, Jacques Côté, Ginette St Michel (Edition RIPPH/SCCIDIH, CP 225 Lac St-Charles (Québec) G3G 3C1, 1998). Cette étude de 164 pages présente les fondements conceptuels du modèle du développement humain sur lequel s’appuie la description du processus de production du handicap. Vous y trouverez une description précise de la classification des FACTEURS DE RISQUE, des SYSTEMES ORGANIQUES, des APTITUDES, des FACTEURS ENVIRONNEMENTAUX, des HABITUDES DE VIE . Chaque item de la classification fait l’objet d’une brève définition et des échelles de mesure vous sont suggérées pour en apprécier le niveau. Outre l’argumentation théorique, cet ouvrage constitue un véritable cadre de référence de travail pour les équipes désireuses de développer des pratiques susceptibles de rencontrer toutes les variables qui permettent à un individu handicapé de rétablir des rapports plus harmonieux avec son environnement.

2. « Instrument de mesure de la qualité de l’environnement » par Patrick Fougeyrollas, Luc Noreau, Ginette St Michel (guide d’utilisation inclus) (Edition : CQCIDIH - CP 225, Lac St-Charles (Québec) G3G 3C1 - 1997). Une liste de 85 situations ou facteurs environnementaux a été élaborée à partir de la nomenclature des facteurs environnementaux du « Processus de production du handicap ». Ces items évoquent six thèmes : 1. Soutien et attitudes de votre entourage, 2. Revenus, emploi et sécurité du revenu, 3. Services publics et gouvernementaux, 4. Environnement physique et accessibilité, 5. Technologie, 6. Egalité des chances et orientations politiques.

Ce questionnaire a pour but d’identifier les facteurs environnementaux ayant un impact soit positif donc qui facilitent la réalisation des habitudes de vie, soit négatif c’est-à-dire qui font obstacle à la réalisation des habitudes de vie. Cette évaluation permet de cibler les obstacles à contourner ou à réduire ainsi que les facilitateurs à valoriser par la réadaptation ou le soutien à l’intégration sociale. Elle est donc très utile dans l’établissement des besoins de services, d’aménagement et d’adaptation de l’environnement de la personne dans son milieu habituel de vie.

3. « Instrument de mesure des habitudes de vie (MHAVIE 2.1) » par Patrick Fougeyrollas, Luc Noreau et Coll. (guide d’utilisation inclus) (Edition : CQCIDIH - CP 225, Lac St-Charles (Québec) G3G 3C1 - 1997). Ce questionnaire aborde 13 catégories de la nomenclature des habitudes de vie proposées par le CQCIDIH (Fougeyrollas et al., 1991) :1. Nutrition, 2. Condition corporelle, 3. Soins personnels, 4. Communication, 5. Habitation, 6. Déplacements, 7. Responsabilités financières, civiles, 8. Relations familiales, 9. Relations interpersonnelles, 10. Communauté, 11. Education, 12. Travail, 13. Loisirs.

En clinique, la MHAVIE peut être utilisée principalement à identifier les habitudes de vie antérieures d’une personne, à cibler les habitudes de vie à améliorer par la réadaptation, à en mesurer les effets ainsi qu’à vérifier le maintien des acquis. De plus les données recueillies sous l’échelle « type d’aide requis » servent à établir les besoins de services de la personne. Enfin, le « niveau de satisfaction » permet de mettre en valeur les choix et les attentes de la personne.

4. « MHAVIE enfants », instrument de mesure destiné à l’évaluation des habitudes de vie des enfants - Patrick Fougeyrollas, Luc Noreau et Coll. (guide d’utilisation inclus) (Edition : CQCIDIH - CP 225, Lac St-Charles (Québec) - 2000).

Publications récentes :

FOUGEYROLLAS P. (1995) Documenting environmental factors for preventing the handicap creation process : Quebec contributions relating to ICIDH and social participation of people with functional differences. Disability and Rehabilitation. Vol 17 No 3-4 145:153.

FOUGEYROLLAS P. (sous presse). Disablement and Social Environment in Occupational Therapy : Overcoming Human Performance Deficits. Edited by Christiansen C. and Baum C. Slack Inc.

FOUGEYROLLAS P., GRAY D. (sous presse). ICIDH, Handicap, Environmental Factors and Social Change in the Importance of Technology in Bahavioral Adaptation to the Use of Technology. Brooks Publishing Company, Towson M.S.

FOUGEYROLLAS P., CLOUTIER R., MICHEL G., BERGERON H., CÔTÉ J., CÔTÉ M. (1996) Proposition québécoise de classification : processus de production du handicap. Comité Québécois sur la CIDIH, Québec.

info@gravir.net | Adresse : rue Papenkasteel, 144, 1180 Bruxelles | Tél. 0032 2 374 24 18 | Réalisation du site : Vertige